Sculpture pour tous > Jouer avec la Ville > Papiers peints de rue

Papiers peints de rue

S’intéressant de près aux différents gestes de réappropriation de l’espace public, après avoir travaillé le collage à grande échelle avec les Grands Papiers, le collectif des Grandes Personnes a naturellement mis en marche la création de papiers peints géants pour l’espace public.

INTÉRIEUR ET EXTÉRIEUR
Notre pratique du théâtre de rue nous a habitués à déplacer à l’extérieur des éléments qui appartiennent à l’intérieur, à transporter dehors chambre à coucher, cuisine ou salle à manger. Ayant inventé la maison dont l’intérieur se trouve à l’extérieur et vice-versa, le collectif a développé l’idée du papier peint de rue pour transformer un coin de rue, un passage, une impasse en pièce d’appartement, ou pour ouvrir des hublots dans un mur ou un pilier, vers un au-delà imaginaire. La cour africaine, les rues des townships sud-africains nous ont prouvé l’intérêt de subvertir la catégorisation trop peu fluide des espaces entre public et privé.

JPEG - 1.4 Mo
Photo : Thomas Barbotin

DES MOTIFS ET DES MODULES
Réalisés lors d’ateliers collaboratifs, ces papiers peints sont confectionnés à partir de modules et de motifs répétés, eux-mêmes constitués d’objets de récupération donnés ou prêtés par les participants, en général des habitants du quartier, photographiés et retraités. Or, l’assemblage d’objets divers devient facilement un petit récit, une fable et l’imaginaire s’en saisit facilement.

L’IMAGE NUMÉRIQUE
Les papiers peints de rue, en plus de donner l’occasion aux participants d’intervenir de manière ludique et imaginative sur les surfaces qui les entourent, leur permettent également de s’initier à la prise d’images fixes et à la question importante de l’image numérique, à ses problématiques de formats, de définition et de taille, puis aux logiciels de PAO, et à la chaîne graphique jusqu’à l’impression incluse.

JPEG - 1.3 Mo
Photo : Thomas Barbotin

UNE PREMIÈRE MISE EN ŒUVRE
Dans le cadre du projet de reconquête urbaine de la Ville de Paris, l’agence d’architecture Encore Heureux s’est vue confier un chantier de revalorisation du passage sous le pont du périphérique de la porte Montmartre. Ils ont confié aux Grandes Personnes et à la Fabrique des Impossibles la décoration des piliers et nous avons créé des papiers peints à grande échelle avec la participation des habitants du quartier. Des voisins, les biffins qui y tiennent commerce et leurs enfants ont participé activement à la réalisation des motifs en prêtant et assemblant des objets de récupération. Le projet a été inauguré en janvier 2017 et poursuivi en décembre 2017, avec des motifs de hublots.

Encadrement artistique : Christophe Evette, Matisse Wessels, Maurizio Moretti, Sigolène de Chassy. Prise de vue et édition : Suzanne Brun, photographie
Thomas Barbotin

PARTENAIRES
Ville de Paris, la Fabrique des Impossibles, Encore Heureux, Aurore, Sierra Prod, Centre social Maison Bleue, Centre d’animation Binet.