Actualités > En chantier > Les Horizontaux

Les Horizontaux

Comme un jeu géant et somptueux, destiné à entraîner à la fois enfants et adultes, une caravane nomade se déploie, formée d’un grand nombre de sculptures à déplacer, marcheurs, cavaliers, animaux divers et leurs bergers, palanquins, roulottes, tentes à monter à l’étape. Acteurs et musicien racontent son histoire, révèlent des interactions avec le paysage, tandis que vous êtes invités à faire avancer les sculptures, de point d’eau en pâturage. Chaque spectateur en effet se voit confier une sculpture originale avec laquelle jouer, à transporter d’un lieu à un autre, à installer au sein de tableaux d’ensemble. La musique rythme les déplacements et signale les arrêts.


Partenaires : CNAREP Atelier 231 de Sotteville-lès-Rouen, festival Viva Cités, château de Champs-sur-Marne, Ville de Torcy et Ferme du Buisson.

Le vent emporte nos rêves jusqu’à l’horizon
Notre vie ne s’écoule pas comme un fruit qui pourrit

Ateliers Horizontaux à Torcy

Jouer ensemble

Proposition utopique et ludique aussi bien adaptée à un public d’enfants que d’adultes, Les Horizontaux nous emportent sans transition dans une caravane sculptée et mobile dont les nombreuses sculptures sont conçues pour être manipulées par les spectateurs. Ce projet de spectacle nomade et évolutif simple comme un jeu d’enfant marie le théâtre et de la création plastique, comme la plupart des réalisations des Grandes Personnes.
Les Horizontaux, photo Swannie Vincendon

Sculpture nomade

Une caravane nomade se déploie, formée d’un grand nombre de sculptures à déplacer, marcheurs, cavaliers, animaux divers et leurs bergers, véhicules étranges, palanquins, roulottes, tentes à monter le soir venu. Acteurs et musicien racontent son histoire, révèlent des interactions avec le paysage, tandis que les spectateurs sont invités à faire avancer les sculptures, d’étape en étape, sur les indications des acteurs. Chaque spectateur en effet se voit confier une sculpture originale avec laquelle jouer, à transporter d’un lieu à un autre. La musique, la percussion rythment les déplacements et signalent les arrêts.

Une utopie participative horizontale

Peu importe l’origine du mouvement qui l’a lancée hors des villes, sans pétrole et sans machine, qu’il s’agisse d’un départ volontaire, d’un exode ou d’un exil, la caravane avance avec son troupeau, ses animaux de bât, mêlant contes du passé et du futur, aussi variée qu’on peut la rêver, réunissant chasseurs-cueilleurs et pasteurs.
On n’y possède que ce qu’on peut porter, on y parle plusieurs langues. On a renoncé à l’extraction, on se contente d’être passants respectueux sur la surface de la terre, à travers la nature. On débat à l’étape de l’organisation politique de la caravane, jamais figée, forcément horizontale et sans hiérarchie, forcément détachée des systèmes de domination pyramidaux, fluide, à l’image du paysage changeant. Dans la poésie de la caravane, le goût du verbe l’emportera sur les questions de sujet et d’objet.

Écriture et topographie

Les aventures de la caravane auront la même simplicité exigeante que le dispositif et la sculpture, contourner les frontières invisibles, chercher des pâturages neufs, fêter un arbre ou un buisson, soigner un cheval boiteux, examiner les traces de l’ancien monde, baptiser les lieux et les enfants nouveau-nés, trouver de l’eau, allumer un feu, dresser les tentes. La topographie des lieux fera l’objet d’une étude préalable pour adapter le spectacle aussi précisément que possible à son paysage, et redisposer la scénographie et les segments narratifs qui la composent en fonction de la géographie locale, recherche d’une éminence d’où la caravane pourra être appréciée par tous les spectateurs, d’un peu de végétation pour servir de pâture ou d’ombrage, d’un point d’eau réel ou virtuel, de reliques des ères antérieures.

Jouer avec la sculpture et avec la jauge

Les nombreuses sculptures, près d’une centaine, seront réalisées par un groupe de sculpteurs aux esthétiques distinctes et complémentaires. D’une cinquantaine de centimètres, de façon à être à la fois portables, manipulables et visibles de loin, elles seront légères et polychromes. L’équipe des Grandes Personnes comporte plusieurs sculpteurs talentueux, créateurs des statuettes des spectacles Ancêtres ou de Bona Kele. Chaque arrêt construira un tableau nouveau à considérer sous tous les angles, comme autant de fuites en Égypte ou d’armées en terre cuite d’un empereur de Chine. Ces tableaux d’ensemble seront visibles non seulement pour les participants directs (une centaine), mais aussi pour tout le public alentour.

JPEG - 498.8 ko
Les Horizontaux, photo Swannie Vincendon

Horizontalité des outils de création (atelier)

Les Grandes Personnes aiment faire découvrir leurs techniques et les partager. Le spectacle Les Horizontaux offre tout naturellement la possibilité de réaliser en amont un atelier de sculpture pour ajouter des éléments à la parade nomade, animaux de trait ou de bâts, char à voile, etc. Le procédé sera simple et facile à partager. Éventuellement, en organisant en plus un atelier d’écriture, on pourra ajouter un segment narratif à cette épopée sculptée.

Espaces de jeu

Sur les marches d’un escalier, sur une place, ou mieux encore dans un jardin public, un parc, une praire, un bois, la dis-proportion entre les sculptures nomades et les éléments architecturaux ou naturels fera naître un trouble propice à la réflexion et au jeu. La légèreté et la mobilité des éléments sculptés s’opposeront au règne citadin des statues figées sur les places ou incrustées dans les temples.

Les Horizontaux et Si tu tombes

Proposition utopique conçue pour tous les publics, ouverte aux enfants dès qu’ils peuvent parler, Les Horizontaux, situés dans un futur imaginaire, s’articulera facilement avec un autre de nos projets, Si tu tombes. Ce dernier raconte, avec un jeu sur l’image en deux dimensions, au passé, un moment utopique central de notre histoire, l’élaboration du programme pour l’après-guerre du Conseil National de la Résistance, auquel nous devons la sécurité sociale moderne. Considérées ensemble, ces deux créations sur le thème de l’utopie offrent une belle complémentarité entre les luttes passées et les espoirs pour le futur. Nous envisageons de créer les deux spectacles avec la même équipe pour pouvoir les proposer tous les deux dans la même journée ou le même week-end.